Tragédie de Daillon.

Interwiew de Nathalie Frizzi à la suite de la tragédie de Daillon.

Mercredi 2 janvier 2013.

Je sortais mes chiens avec un ami ce soir vers 21h00, on entendait comme des pétards, nos chiens tremblaient, avec mon ami on se disait mais il faut être débile pour faire des pétards à 21h00 et de pousser des cris. Apres on voit une dizaine de personne qui courraient, d'autres un peu plus loin qui criaient des indications. Soudain, on voit toutes les personnes se précipitaient vers une maison ...et on entend bouge pas, bouge pas, moi je pensais que c'était des jeunes qui s'amusaient quand je vois que c'est les tireurs d'élite de la police qui venait d’arrêter une personne. Et j'entends crier, deux blessé, il faut des ambulances. Pour ne pas gêner le travail de la police je ne vous dirais pas ou cela c'est passé, sinon tout le monde va vouloir venir sur place. Vous le saurez aux informations demain. Mais je vous jure que c'est impressionnant d'assister pour de vrai à une arrestation avec des tireurs d'élite, la police canine, les médecins, les ambulances et se dire qu'on aurait pu recevoir une balle perdue. Quand avec mon ami on a réagit que c'était pas des jeunes qui jouaient tout était fini. Maintenant tout le secteur est balisé et commence le travail d'investigation pour la police. Moi je ne sais pas si je vais pouvoir dormir, car je commence seulement maintenant à comprendre qu'on aurait pu ne pas revenir de notre ballade. Douce nuit à vous tous.

 

En cas de problème avec le lecteur MP3

Pour télécharger l'interwiew cliquez ici.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×